Versets pour les fêtes

(Voir le catalogue des œuvres)

Ces versets n’avaient d’autre ambition que de s’insérer dans le déroulement des offices de Notre-Dame de Paris. D’ailleurs Saint-Martin ne les avait pas inscrites dans la liste de ses œuvres, les élans de l’inspiration et les idées de composition devant le céder aux impératifs liturgiques.

Certaines de ces pièces constituent assurément la restitution d’improvisations. Dans toutes, on reconnait le lyrisme de leur auteur et son art de la couleur utilisant toutes les ressources de l’instrument. On fuit les effets romantiques ; on laisse la place d’honneur aux thèmes grégoriens. Elles sont un précieux témoignage de la façon dont il concevait son rôle d’organiste liturgique : souci d’être compris pour que la musique transmette la louange et la prière, soin apporté à s’ajuster exactement à l’esprit des offices.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *