Sacerdos et pontifex, op.16

1933

Autrefois, l’antienne grégorienne « Sacerdos et Pontifex » était chantée pour l’accueil de l’évêque dans sa cathédrale. A Notre-Dame de Paris, l’arrivée du cardinal-archevêque pour les grandes cérémonies était grandiose. Deux suisses en grande tenue, hallebarde sur l’épaule, précédaient une longue procession : chanoines revêtus de leur camail, enfants de la maîtrise, cérémoniaire, clergé, le cardinal enfin, mitré, une magnifique crosse à la main, revêtu de la cappa magna, longue chape violette suivie d’une longue traîne.

Ecrite pour s’accorder à un tel cérémonial,. Saint-Martin fait appel à 4 voix mixtes, 3 trompettes, 3 trombones et orgue. Musique majestueuse d’un grand effet décoratif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *