Méditation sur le Salve Regina du 1er mode, op.12

Novembre 1931

De cette antienne des Complies dans son ton solennel, Saint-Martin retient deux motifs :

– un motif principal « Salve Regina », descendant comme le veut une salutation ;

– un motif secondaire « Ad te clamamus, ad te suspiramus », supplications dont l’auteur ne retient du texte grégorien que la triple montée insistante à la quinte, puis à la septième, puis à l’octave ;

S’insèrent entre chaque exposition, les « O clemens » et « O dulcis Virgo Maria » du Salve Regina ton simple.

Il faut souligner la délicatesse harmonique produite par les modulations incessantes d’un mode à l’autre, éclairées ici et là de quelques touches tonales ; et combien la fluide pureté des flûtes Cavaillé-Coll s’accorde avec la grâce virginale de Marie. On dirait que l’auteur, tel un sculpteur du Moyen-Âge, détaille avec amour le fin visage d’une vierge de cathédrale.

Saint-Martin retiendra cette œuvre pour constituer le deuxième mouvement de sa Symphonie Mariale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *